top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurcarzoetlieutier

Le jour où j’ai acheté ma première montre

Être heureux, c’est possible. Et sans même passer entre les mains expertes d’un coach de vie, commente mon post pour recevoir mes 10 secrets de réussite. Et à ce petit jeu, gagnent haut le poignet ceux qui ont connu la joie d’acheter une montre. La première. Et le jour fut. Tout cela pour dire, qu’il y a un avant - triste, et un après, une fois sa première montre acquise. Maintenant, reste à savoir comment faire le bon choix.



Ta première montre : elle doit te plaire

Ce n’est certainement pas le premier ni le dernier article que tu lis à ce sujet et comme tu vas t’en apercevoir très rapidement, si ce n’est déjà fait : personne n’est d’accord. Forums, blogs, magazines et les meilleurs, commentaires sur les réseaux, chacun a son avis, chacun préfère la sienne, mais peu importe, car au final, c’est toi qui la portes. Donc, quand tu achètes ta première montre : fais-toi plaisir mon grand.


Ta première montre : c’est pas une paire de sneackers

Et comme il est assez difficile d’obtenir un consensus sur le sujet, même entre deux paragraphes de cet article, tu peux quand même t’appuyer sur deux-trois conseils pour t’aider à faire ton choix.Tu vas la porter souvent, elle est censée te représenter, ton esprit vif et insaturé, ta personnalité qui rentre pas dans les cases, ton moi unique et polymorphe. Et ça, c’est pas évident à atteindre si l’on s’attache trop aux tendances. Prends ton temps, tâte le terrain et repère les fantaisies qui disparaissent aussitôt qu’apparues. C’est ta montre, pas celle des marketeurs.


Ta première montre : tu n’es pas un pigeon

Il n’est pas question ici de budget. L’important, c’est que le prix soit en adéquation avec le produit proposé. Ce n’est pas parce qu’elle t’a vraiment tapé dans l’oeil - fort, que tu dois l’acheter aveuglement. Chère ou non, le rapport qualité-prix doit être juste et justifié. De par les mécanismes choisis, la façon, la recherche & développement, les matériaux utilisés….Et même avec un budget limité, tu peux trouver des montres de très bonne facture, l’inverse étant vrai aussi, et ça peut faire mal.


Ta première montre : ta moitié à temps complet

Pour le meilleur et pour le pire, elle est à ton poignet. Et chacun a son style de vie. Tu joues tous les mardi en 15 au tennis ? Peut-être vaut-il mieux te diriger vers un modèle sportif, et un peu costaud, non ? Tu prends le large dès que les embruns t'appellent ? Penser étanchéité. Etc., etc., t’as compris le principe. Et tu peux avoir le même raisonnement avec ton style vestimentaire. Une montre qui peut supporter tout ou une bonne partie de ta garde-robe, c’est pas mal.


Ta première montre : présent ou postérité

Tu la portes en mode présent, mais tu peux aussi envisager l’idée d’une collection. Et de la valeur que pourrait prendre ta montre ou de celle qu’elle pourrait au moins garder. Ça enlève un peu de glamour à ce premier achat, qui est celui de l’instant, mais tu peux choisir en fonction de modèles qui ne se décotent pas ou dont la cote pourrait potentiellement augmenter. Spoiler, les micros marques, peuvent être un parfait terrain de jeu pour repérer celle qui parviendra à marquer son temps. Pour un peu d’inspiration, hello à Carzo&Lieutier et ses copains : Baltic, March La.b , Panerai, Bell & Ross, ZRC ou Briston.

Ce qui est sûr, c’est qu’on se rappelle toujours quand on a mis cette première montre au poignet. Du plaisir de la contempler chaque matin avant ou au lieu de prendre son petit-déjeuner. Ses détails, certains invisibles à ceux qui ne la possèdent pas, ses finitions, son poids, sa perfection, et c’est presque à regret qu’on aimerait que le chemin, la rencontre et l’union consommée, ne soit à refaire. Et c’est sans doute pour ce grand frisson que la première, n’est presque à coup sûr, jamais la dernière.


Et toi, cette première fois, raconte-nous.

Posts récents

Voir tout

Opmerkingen


bottom of page